15.02 | JE RIGOLE – BATLIK

* * *

Billetterie en prévente !

* * *

VENDREDI 15 FÉVRIER 2013 | 20 h 30

ouverture des portes à 20 h !!

BATLIK (93) – JE RIGOLE. (PARIS)

2s, rue Denfert-Rochereau, 69004 LYON.




JE RIGOLE.- PARIS : ww.myspace.com/jerigoleandoni

[audio:http://www.lacocotteprod.com/wp-content/uploads/Je-Rigole-2.mp3|titles=Je Rigole 2]

[audio:http://www.lacocotteprod.com/wp-content/uploads/Je-Rigole-3.mp3|titles=Je Rigole 3]

[audio:http://www.lacocotteprod.com/wp-content/uploads/Je-Rigole-1.mp3|titles=Je Rigole 1]

[

Je rigole. charge les étoiles.

Entre tradition et modernité, c’est avec la puissance des mots d’Andoni Iturrioz que Je rigole. clame sa joie noire vers le ciel : le progrès n’a pas eu lieu, l’amour est satanique, l’enfance est en danger et la beauté est partout.

La présence d’Andoni est poignante, incarnée. Une tempête dans la chanson française, à texte, celle qui résiste, tout à côté de la poésie.

À ses côtés, Xuan Lindenmeyer et Jean-Brice Godet sont les éléments déchainés ou apaisés… Le spectateur est en mer. Ils sont Je rigole. et vous êtes du voyage.

Alors oui, quand on voit Je rigole., on risque de frapper dans ses mains, de sourire largement ou en coin, voire de verser

“Un album sous le coude prêt à défrayer la chronique : free-jazz, chanson et références noise-rock s’y sentent chez eux, c’est dire.”

Liberté Dimanche (76)

“Diversité des paysages sonores de Je rigole. qui mêle free-jazz et chanson festive tout en ne s’interdisant aucun voyage vers d’autres contrées musicales.

Une version expérimentale des Têtes Raides qui auraient décidé de voyager au pays du jazz.”

Vosges Matin (88)

“De la rage et de l’amour, de l’humour et de la passion incandescente de ceux qui vont au plus profond de l’humain, sans concession.”

“Le poète est un prophète qui voit plus loin que l’horizon”

Le Doigt dans L’Oeil – Norbert Gabriel

 

 

 

Nouvel Album  ! « Le Poids du Superflu», sortie le 2 avril 2012  

www.abrulepourpoint.com

[audio:http://www.lacocotteprod.com/wp-content/uploads/02-LE-poids-du-superflu.mp3|titles=02 LE poids du superflu]

[audio:http://www.lacocotteprod.com/wp-content/uploads/12-Tentatives-ratées.mp3|titles=12 Tentatives ratées]

[audio:http://www.lacocotteprod.com/wp-content/uploads/04-De-la-meme-facon.mp3]

Pour ce 8ème album, Batlik s’est entouré de James Sindatry à la contrebasse, Benjamin Vairon à la batterie et Nicolas Bruche aux cuivres et claviers. Un souffle nouveau, plus électrique, plus direct encore que sur les précédents, s’empare de ce disque qui allie le plaisir du groove à celui de la poésie. Toujours inconnu du «grand public» malgré un album par an depuis bientôt 10 ans, toujours aux commandes de son propre label, A Brûle Pourpoint, Batlik continue d’emprunter un chemin singulier, bien loin des autoroutes embouteillées de l’industrie du disque.


“c’est l’histoire d’une défaite non résolue
c’est la soustraction de l’avoir sur le voulu
sur ce qui aurait pu
c’est l’histoire de ta non venue

tu t’es pas laissée coucher sur le papier

qui sait ce qui en serait sorti ce qui en serait né
à mon avis
quelque chose qui aurait porté
le poids du superflu”