Escale 2 – Le retour sur terre

LA TRAVERSÉE DES POSSIBLES

un voyage, un documentaire et des ciné/rencontres

Le nouveau documentaire sera réalisé par Slimane Bounia & Julien D’Esposito (son & mixage)  et sortie le 24 novembre 2018 !!

il donnera lieu à de nombreux ciné/rencontres ! N’hésitez as à nous contacter si vous êtes intéressé par une projection.!

*****

 

UN TRES GRAND MERCI A VOUS !!

 

MERCI AUX NOMBREUX CONTRIBUTEURS – CONTRIBUTRICES qui ont fait la réussite de la campagne de financement participative que nous avion lancé en juui/juillet 2017 pur nous aider à financer une partir de ce projet.

 

UN TRES GRAND MERCI A VOUS TOUTES ET TOUS POUR VOTRE SOUTIEN !! MERCI à Carole Cerri , Dominique Rodride , Gaëlle Giacometti, Pierrette Audouard, Yves et Eveline Pegon, Guillaume Pegon, Cyrille Coton, Martine Ogier, , Françoise Chambon, Thierry Bourne, Sylvie Thoraval, Ghislaine Iborra, Regis Evellier, Jean Martinez, Cécile Boutain, Samia Kebal, Astrid Cailliau, Kim Mitrani, Viviane André, Lise et Jean-Jacques André? Dominique et Richard Poulet, Françoise Sourd, Joce Tual, Olivier Richard, Maryse Boisson, Frédéric De Faverney, Françoise Baehler, Emmanuel Mattei, Bernard Cadeac, Vincent Japiot, Evelyne Gallet, Clémentine Jolivet, Bruno Convert, Christel Woestelandt, Céline Barale, Guillaume Lannoy et Céline Dumas, Karine Frey, Catherine Richard, Marie-Frédérique Doineau, Cécile Morel, Stéphanie et Manu Launay, Marie Tozzi, Pascal Pouyanne, Jacqueline Léonardi, Cécile Bourgois, Séverine Legrand, Yvan Beard, Christiane Porte, Rui Pereira, Alex GP, Pierre Montagne, Fanny Théveny, Laurence Brément, Agnès Perriere, Cédric Bouchet, Fabien Fafoux, Maurice Raux, Yves Bauchy, Luc Piza, irabelle Mitrani, Yves Richard, Frédérique Saint Pierre, , Françoise Deslandes,

 

*****

 

Au regard de la physiologie du bourdon, il n’aurait jamais du pouvoir voler. Une tête trop grande, un corps trop lourd pour des ailes trop petites. L’handicapé du vol en quelque sorte. La conclusion d’une étude très sérieuse précise alors que le bourdon vole parce qu’il ne sait pas qu’il ne peut pas voler. C’est cette part d’innocence qui nous a fait partir la fleur au fusil un jour de septembre 2017 pour « La Traversée des Possibles » …

 

Ce voyage a dépassé tout ce qu’on pouvait imaginer. Il fut à la fois bouleversant, inattendu, merveilleux, initiatique et douloureux. Il y a eu un avant et un après pour l’avons fait et ne regrettons rien des heurts et écueils rencontrés.

 

Cette Traversée ne s’est pas fait par mer calme et bien que conscients de l’impact qu’elle pourrait avoir sur l’équipage, nous n’avions pas mesuré l’impact réel physique et moral que çà impliquerait pour nos organismes.

Nous nous sommes donc dans un premier temps, fait déborder par ces eaux, ces creux de trois mètres et le vent force 7, par les deux tempêtes à l’aller et au retour, par les clivages et remous dans l’équipage, pour nous relier ensuite, à notre part d’amour, d’humanité, à ce qui tient quand tout est salé, retourné, mouillé, chahuté. On a voulu changer le monde, le regard sur le handicap, ses représentations, rêveurs embarqués à la conquête du monde, le monde nous a raconté autre chose… et peut être que nous allons alors vous raconter ce qui a changé en chacun de nous…

 

Nous aurions voulu vous faire le récit d’une traversée idéale, celle que nous avons aussi faite : « partis de Sète, on brave la tepête, on sensibilise les élèves, du collège, du CFA , des associations de handicap, des écoles primaires, retracions l’épopée héroïque d’un équipage de bric et de broc aux cœurs tendres et sauvages.» Mais au delà des sensibilisations, qui ont été fortes, joyeuses, émouvantes… il y a cette micro société, ce que l’on a vécu sur le bateau. Comment les mécanismes de stigmatisation que nous dénoncions en partant, ont pu être vécus à l’intérieur même de l’équipage ou comment nous sommes fait de nos propres contradictions ? Ce « vivre ensemble », expression galvaudée et pourtant exigeante, demande à chacun de nous de composer avec sa différence, celle de l’autre et à chaque instant.

 

Nous avons beaucoup réfléchi et nous avons pris le parti avec les rescapé-e-s de l’équipage de vous raconter nos Traversées de l’intime au collectif.

Il y aura donc bien un film, pas celui auquel nous avions pensé mais un film au plus près de ce que nous avons vécu. Lors de la navigation, les conditions ont été difficiles et nous manquons d’images. Les premiers montages de ces ruch ne racontaient pas ce que nous avions vécu.

Nous avons donc décidé de repenser le récit de cette Traversée d’y rajouter d’autres temps, notamment post traversée, quelques mois après… Le film sera donc lui aussi, un film….différent ! Ce qui explique que nous allons avoir quelques mois de retard dans l’aboutissement de sa réalisation et du début des ciné-débats. Nous travaillons avec une nouvelle équipe, et pensons le sortir à l’automne 2018.

 

Vous nous avez fait confiance jusqu’à présent et pour cela, MERCI BEAUCOUP et nous sommes très heureux de continuer cette aventure avec vous.

*****

Retrouvez-nous sur facebook en cliquant ici !!

 

 

 

C et J

 

 

 

 

 

 

*****

En partenariat avec

 

 

Alter commerces : Consommer local, éthique, des associations et coopératives s’organisent.

 

 

eN SAVOIR PLUS ICI !!